Viola Korosi • Maison de retraite • Strasbourg

Édite-moi qui je suis, 2014 © Viola Korosi
Édite-moi qui je suis, 2014 © Viola Korosi

« Édite-moi qui je suis ».

15 heures avec 10 personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer, maison de retraite Korian l’Air du Temps (Strasbourg, 67)

Dix personnes âgées atteintes de différents degrés d’Alzheimer ou de Parkinson. J’appréhende, j’ai la phobie des hôpitaux. Je fais l’amalgame entre un hôpital et la maison de retraite. Bravo, ça commence bien ! Puis, la rencontre. Accrochée à mon huile essentielle de menthe poivrée comme à un grigri. J’entre par les portes automatiques. L’appréhension se dissipe, il faut rapidement captiver leur attention, cibler les objectifs. Vue d’ici la salle a un air de kermesse au ralenti. Le projet est lancé.
édite-moi qui je suis. Autour de la table, les yeux sont rivés sur moi. La gastro circule dans la maison de retraite, nous sommes en octobre. Je me concentre, il faut les guider étape après étape. Page après page. J’y prends goût. Je découvre la vie de chacune à travers leurs photographies. Passé et présent. Au rythme des photocopies, un lien se tisse. Vient le jour d’assembler et de coudre les livres. Madame Eissen a froid. Je l’imagine emmitouflée comme une Inuit tapie dans son fauteuil.

Dans la salle en contre-bas, un homme crie de manière compulsive :
– Ta gueule ! Ta gueule !
– Et après ?
Madame Gallizia me ramène à moi. Rires. La stagiaire et Anaïs s’emmêlent avec les fils. On est obligés de les attendre.
– Et après ?
La satisfaction se lit sur leurs visages devant leur petit livre. Un moment de partage. On sirote un café pour marquer la fin. Leurs livres persisteront. Je repars. Avec quelque chose en plus.

Viola Korosi.
Dans le cadre de la semaine bleue. En partenariat avec la Ville de Strasbourg et la maison de retraite Korian l’Air du Temps.

Viola Korosi est née à Budapest en 1983. Elle travaille et vit à Strasbourg.