Benjamin Lorieau • Lycée • Saint-Priest • épisode 2

Discrimination © les élèves avec Benjamin Lorieau
Discrimination © les élèves avec Benjamin Lorieau

Mardi 26 avril 2016

« Nous commençons par regarder des photos prises par deux jeunes filles avec leur téléphone portable lors de la manifestation du 5 avril contre la « loi du travail ». Séance explication d’images : des photos de CRS, de manifestants, d’anarchistes… cela suscite des échanges entre eux, des questionnements…

Puis nous discutons de « Révoltes », ce que cela leur évoque. Extrait : « Nelson Mandela, égalité, détermination, liberté d’expression, pauvreté, discrimination, harcèlement à l’école… ». La parole est libre et libérée.

Je leur propose de choisir un sujet qu’ils devront traiter en petit groupe. Quatre thématiques émergent. Ils ont pour mission de faire entre 5 et 10 photos pour la semaine prochaine. »

Benjamin Lorieau

16 heures d’intervention avec 10 secondes au lycée Condorcet de Saint-Priest, en mai-juin 2016. Enseignante porteuse du projet : Laurence Thevenon, professeur d’histoire

Dans le cadre du dispositif Eurêka, volet citoyenneté, soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes

Muriel Joya • Lycée • Givors • épisode 5

2016_M.Joya_stimultania_ep.5.1
© les élèves avec Muriel Joya, lycée Aragon Givors 2016

 

Lundi 25 et mardi 26 avril,

“Le projet était de donner à voir les pensées que les vers d’Éluard pourraient faire naître dans l’esprit des élèves. Pari difficile, mais réussi, je crois ! Et ces mots ont pu résonner dans la tête de chacun durant toutes ces séances, ils nous ont donné à penser.

Ensemble nous avons révélé ces pensées, ces idées, nous avons bâti des images.

Chaque étape avait son importance, ces images nous les avons fabriquées -leur contenu, leur cadre- de nombreux supports ont été créés, pas mal de phrases ont été écrites et des espaces quotidiens ont été re-découverts.”

Muriel Joya

20 heures d’intervention de mars à mai 2016 auprès de 34 secondes générales du lycée Aragon à Givors. Enseignante porteuse du projet : Sophie Lefebvre
Dans le cadre du dispositif Eurêka soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes.
2016_M.Joya_Stimultania_ep.5.2
© les élèves avec Muriel Joya, lycée Aragon, Givors 2016
2016_M.Joya_Stimultania_ep.5.3
© les élèves avec Muriel Joya, lycée Aragon, Givors 2016
2016_M.Joya_Stimultania_ep.5.4
© les élèves avec Muriel Joya, lycée Aragon, Givors 2016
2016_M.Joya_Stimultania_ep.5.5
© Muriel Joya

 

Benjamin Lorieau • Lycée • Saint-Priest • épisode 1

© Benjamin Lorieau
© Benjamin Lorieau

Mardi 5 avril 2016

« J’ai rendez-vous à 16h au CDI du Lycée Condorcet de St-Priest avec dix lycéens de seconde et leur professeur d’Histoire Géo. Ils sont volontaires pour participer à l’atelier. Sur les dix, trois sont absents. Certainement à la manif contre le projet de loi du travail El Khomri, peut-être y feront-ils des photos ?

La première heure, je me présente : mon métier, mes photos, mes projets… je présente plusieurs de mes séries ainsi que des planches contacts. Tous autour, nous en discutons. On parle du message des photos, de points de vues, de sélection, de leur ressenti face à une photo ou à une série de photos.

Deuxième heure, nous parlons « révoltes ». Je leur présente quelques unes de mes photos prises en Palestine en 2011 durant le Printemps arabe. Sujet délicat. Ils ont pleins de questions, l’heure passe vite, trop vite ! Nous finissons par discuter de leurs révoltes. Certaines pistes émergent ; affaire à suivre… »

Benjamin Lorieau

16 heures d’intervention avec 10 secondes au lycée Condorcet de Saint-Priest, en mai-juin 2016. Enseignante porteuse du projet : Laurence Thevenon, professeur d’histoire

Dans le cadre du dispositif Eurêka, volet citoyenneté, soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes

Marion Pedenon • Lycée • Tarare

2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.1
Présentation du livret, le jour de la restitution © Stimultania

Du mardi 5 avril au vendredi 8 avril 2016,

« JE ME SOUVIENS…

Arpenter des petits bouts de territoires, scruter, oberserver, rencontrer et se rappeler…
Se souvenir de ces petites tranches de vie juste là, à coté. Une rivière, une église, un parc, un bord de routes, des lieux parfois remplis d’émotions. Retrouver les passages, redécouvrir les chemins entrepris afin d’en composer une trace. Chaque page est une recherche dans sa mémoire, une fouille dans sa propre histoire.

 

Après une présentation de mon travail photographique, le groupe de 20 élèves s’est présenté.
Nous avons échangé autour de plusieurs livres de photographies que j’avais ramené sur le thème du souvenir, de la mémoire comme le projet Suzanne et Louise d’Hervé Guibert, Les Cahiers 2013-2015 de Pascal Grimmaud mais aussi le livre « Je me souviens… » de Georges Pérec.
Ensuite j’ai proposé une initiation à la prise de vue, des conseils sur le cadrage, la composition d’une image, le point de netteté, le choix du format, la couleur et le noir et blanc.
Puis chaque élève a défini son espace de 50 cm carré sur le mur de la salle de classe avec du scotch de peintre. Leur photo d’identité a été photocopiée et placée au centre du carré.
L’enquête photographique pouvait commencer.
Des feuilles de différentes couleurs correspondaient à un souvenir différent.
Chaque récit devait commencer par « Je me souviens… ».
Il a fallu rechercher dans sa mémoire telle une perquisition dans son passé afin d’écrire son histoire.
Des temps de repérages et de prises de vue ont été organisés. Les élèves partaient en petits groupes sur le lieu évoqué et chargé de souvenirs pour composer ses propres images.
Après un travail de sélection, les photographies étaient épinglées dans les espaces personnels comme une vraie enquête policière qui évolue au fil du temps. Les enquêtes de chacun ont pris forme tout au long des jours.
Nous avons terminé ce travail court et intense par une exposition dans la salle investie toute la semaine.
Toutes les enquêtes photographiques ont été regroupées sur un seul et grand mur.
Certains souvenirs ont été regroupés dans un livret de 40 pages, un exemplaire par personne.
Chaque élève gardera une empreinte de ce projet commun. »

Marion Pedenon

 

20 heures d’intervention en avril 2016 auprès de 23 élèves en troisième prépa-professionnelle du lycée professionnel Jules Vernes de Tarare. Enseignante porteuse du projet : Julie Monnier, professeur documentaliste.
Dans le cadre du dispositif Eurêka soutenu par la région Auvergne-Rhône-Alpes.
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.2
Enquête photographique © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.3
Enquête photographique © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.4
Exposition de l’enquête © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.5
Mur final, restitution © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.6
Extrait du livret © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.7
Extrait du livret © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.8
Extrait du livret © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.9
Extrait du livret © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.10
Extrait du livret © Marion Pedenon
2016_M.Pedenon_stimultania_ep1.11
Le livret © Marion Pedenon

Muriel Joya • Lycée • Givors • épisode 4

 

2016_M.Joya_Stimultania_ep.4.1
Making off © Muriel Joya

Lundi 4 et mardi 5 avril,

Poème 3

“PLANTE-AUX-OISEAUX

Le vent ne te fait pas peur

Garde le mouvement secret

De la chute impérieuse au moment du déclin

Et ta première plume du premier jour clair

 

Toi-même voix menue tu rirais de t’entendre

Siffler les brins d’herbe cueillir

L’élan de la graine de force

L’élan de l’arbre muet qui tient tête à la terre”

Paul Éluard, Les mains libres

 

“Des images se concrétisent. Et ils me surprennent !

Certains ont été très autonomes, l’interprétation est fine et les moyens mis en œuvre complètement en adéquation.

Pour d’autres, une fois qu’ils ont des idées sur les sens possibles des poèmes, il est très difficile d’envisager une image. C’est justement ce moment qui est intéressant, il me semble, cette question de la représentation, comment donner une forme aux idées fourmillantes qu’ils énoncent.”

Muriel Joya

20 heures d’intervention de mars à mai 2016 auprès de 34 secondes générales du lycée Aragon à Givors. Enseignante porteuse du projet : Sophie Lefebvre
Dans le cadre du dispositif Eurêka soutenu par la région Rhône-Alpes.
2016_M.Joya_Stimultania_ep.4.2
making off © Muriel Joya
2016_M.Joya_Stimultania_ep.4.3
making off © Muriel Joya