Numéro zéro

Télécharger (PDF, 5.99MB)

« Expérimentations splendides ». Tout énigmatique qu’il soit, le titre de ce magazine, nouveau dans le genre, ne doit pas effrayer. Ce magazine est conçu comme une plateforme d’échange, de questionnements et de doutes, de rencontres et d’expérimentations. Il se veut pointu, foisonnant, didactique, intellectuel, incisif, extrêmement sensible et tout-terrain.

« Expérimentations splendides » est une publication périodique illustrée qui traite de la photographie dans un but de vulgarisation. Loin de l’hermétisme d’entre-soi des professionnels de la culture, le magazine entérine un état de fait, une succession de récits d’expériences humaines, d’expérimentations splendides entre l’artiste photographe et le public.

« Expérimentations splendides ». Tout commence par une exposition, durant l’été 2015. Les productions des dernières années couvrent les cimaises. D’emblée le ton est donné. L’exposition est un manifeste que nous devons déclarer. Nous travaillons à la mise en ligne d’un journal de résidences. À partir du mois d’octobre 2015, les photographes racontent, épisode après épisode, leurs expériences avec les publics auxquels ils sont confrontés. Le curieux est invité à dérouler les pages mais celles-ci débordent de mots, d’images que bientôt le format numérique ne sait plus contenir.

Il faut donc passer au support papier. Sans tapage. Nous voulons un magazine plutôt qu’une revue, nous ajustons le ton, les mots ; les thématiques sont égrenées comme un credo, introduisant les photographies et les textes parfois incisifs, brefs et informatifs, parfois copieux. Nous ne craignons pas les retours critiques, les questions justes sur l’impuissance de l’artiste, de l’histoire et de la mise en images. Nous apportons de l’attention au plaisir des mains, au papier, au format longuement discuté.

Le tirage du numéro 0 est limité à 700 exemplaires, distribués gratuitement. Les suivants seront ouverts à d’autres expérimentateurs ; nous inviterons les membres du réseau Diagonal, talentueux et intrépides pionniers, nous présenterons des échantillons exemplaires de la diversité d’expression de cette discipline, de la rénovation du support à la liberté d’imagination. Des images novatrices, subtiles et réfléchies, sans séduction factice.

[Extraits de l’édito, Céline Duval, directrice de Stimultania]


20 x 28 cm
86 pages
Semestriel
Gratuit

Lire le dossier de presse

Consulter la version numérique du magazine


Le numéro zéro a pu voir le jour grâce au mécénat de Marie-Christine Gemin-Bonnet, notaire à Castelginest et de la Maison de ventes aux enchères Marambat-de Malafosse.