« Premier jour : 4 sur les 8 sont présents. La neige, la grippe ou la flemme auront eu raison des autres.

Petit moment de panique, surtout qu’ils arrivent au compte-goutte et que le programme de la journée est – évidemment – hyper chargé, pensé à la minute près…

Finalement, on s’y met.

Moi maintenant un rythme qui, au moindre flottement, peut retomber comme un soufflet et eux me suivant, souvent perplexes mais conciliants.

Fabrication d’images de cellules et de bactéries en photogrammes avec des bonbons ; slowmotions pour représenter les quatre éléments en mode déchainé (séisme de sable, tempête sur la banquise et tourbillon des abysses. Rien que ça. Il nous manque le feu, on fait ça demain en essayant de pas cramer l’IME) et en parallèle, deux colonisations de fond d’écran par une surpopulation d’êtres humains jovials mais sans pitié.

Je pense qu’ils me prennent pour une illuminée (y’a de quoi) mais au moins on s’est bien marré.

La suite demain, en espérant que les extraterrestres n’en auront pas enlevé certains. »

Matilde Brugni

Intervention soutenue par la Région Auvergne-Rhône-Alpes dans le cadre du dispositif Découverte Région Passeurs de Culture