2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.1
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt

Mercredi 18 novembre, 3e jour

« Ils semblent que les élèves soient un peu lassés d’être enfermés dans ce lycée. Leur projeter des images dans une salle de classe ne les sort pas vraiment d’un cours traditionnel. Certains s’endorment un peu. D’autres commencent à comprendre le concept et se libèrent un peu en proposant des titres farfelus aux images.

L’idée était de leur montrer que l’on peut tout faire et tout dire. Que l’on peut voir le lycée autrement. Que l’on peut oser (même s’ils n’osent pas photographier – il n’y a peut être plus rien d’exceptionnel dans le fait de faire une photo depuis que les portables et smartphones photographient). Que l’on peut oser, même au lycée.

Mais la sonnerie (angoissante) de la récréation nous rappelle à l’ordre et nous rappelle que nous sommes toujours au lycée.

Je propose de refaire une image que je trouve floue. Mais ils préfèrent la 1ère. Même si elle est floue. Parce que c’est la première ?

Un élève me demande si je vois ce qu’est un selfie.
Soudain je me sens vieux.

Thomas, Aurélien, Killian…»

Benoît Grimalt

2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.2
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt
2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.3
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt
2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.4
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt
2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.5
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt
2015.12_b.grimalt_stimultania_ep3.6
Prises de vue, 18 novembre 2015 © Benoît Grimalt