1
Extrait du corpus ayant inspirés textes et images © Mélania Avanzato

Janvier 2016

L’atelier mené avec Mélania Avanzato auprès de premières imprimerie-graphisme n’a pas encore débuté. Mais en amont, une classe de BTS photographie de la SEPR travaille sur des images proposées et réalisées par Mélania Avanzato. Un atelier d’écriture sur l’image, qui viendra alimenter l’atelier de photographie sur l’écrit…

Quelques textes, et images d’origine.

"La nuit,
Les nuages sombres menacent
La lune est absente.
C'est une lumière électrique qui envahi la ville.
La pluie ne vient pas.
Perdu dans le damier insipide des ménages,
On ne peut se noyer, trouver refuge.
Ni placenta, ni foyer,
Les murs aussi sont de fumée
Les yeux écarquillés, éblouis par la torpeur,
L'enfant fuit."

Chloé
"Non tu ne me vois pas. Tu ne peux pas me voir car tu ne me connais pas. 
Tu ne vois que mon contour, que ce que je veux bien te montrer.
Laisse-moi seul dans un flou que tu ne comprendras jamais. Laisse-moi regarder 
l’horizon, laisse-moi seul.
Non je ne te laisserai jamais me voir, je resterai dans l’ombre. Une ombre aussi noir 
qu’une froide nuit d’hiver.
Pourtant tu peux voir un espoir fait de lumière. Tu vois une intense lueur, comme 
si mon visage pouvait se montrer à toi.
Mais cette lumière, aussi intense soit-elle, ne pourra jamais montrer mon visage.
Car pour toujours, je resterai en contrejour."

Kevin
"Il y a cette forêt plongée dans la nuit.
Une nuit bleutée telle une nuit de pleine de lune.
Et il y a cet être comme apparu de nulle part.
Cet être caché derrière un drap blanc.
Cet être semble être venu attendre quelque chose.
Quelqu’un.
Cela donne un certain/une impression de mystère religieux.
Un être de lumière.
Un ange venu guider une âme égarée.
Entre le réel et l’au-delà.
Entre la vie et la mort.
Entre le vécu et l’inconnu.
Cette âme ayant quittée son enveloppe corporelle.
L’enveloppe corporelle qui symbolisait son existence dans ce monde."

Solenne
"Seule comme une âme perdu qui déambule sur de la musique, dans les ténèbres. 
Seule elle, peut entendre la musique parce que ses oreilles sont caché par ces 
coques qui reflètent la lumière, comme sa peau nue, dans ce néant. 
De profil, elle semble s’envoler vers la lumière qui lui vient du dessus. 
Son corps est noir mais son buste et son visage le contredisent. 
Son bras flotte dans l’air.
Elle semble manipuler
Comme une marionnette
Mais en réalité
Son âme et son corps bougent au rythme d’une mélodie
Que nous ne pouvons qu’imaginer
Et que nous ne connaitrons jamais.
C’est sa liberté."

Marine
11
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
18
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
21
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
17
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
12
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
16
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato
7
Extrait du corpus ayant inspiré les textes et les images © Mélania Avanzato

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *