image01
© Muriel Joya

Mardi 8 mars

« Première rencontre.

Ils sont nombreux, 33 élèves ça fait du monde !

Pour bien démarrer il faut apprendre à se connaître et planter le décor.

J’ai envie qu’on baigne tout de suite dans une ambiance littéraire.

J’arrive donc avec plusieurs livres et je vais leur parler de quelques-uns de mes projet pour commencer. Je choisis de leur présenter une sélection de travaux liés à une ou plusieurs références littéraires.

Le courant passe bien…

Je leur propose ensuite une mise en condition, mener une expérience qui s’intitule Songer à tous les lieux du monde (extrait de Roger-Pol Droit, 101 expériences de philosophie quotidienne).

Ils jouent le jeu ! J’aimerais tellement voir dans leur tête…

Nous lançons ensuite le projet.

1/ logistique : former des binômes, attribuer à chaque équipe une paire de vers issus de poèmes du recueil Les mains libres de Paul Éluard et Man Ray.

Moi : vous en pensez quoi de ces poèmes ?

Eux : C’est bizarre quand même…

L’un d’eux précise : y’a pas de rimes.

Ça a l’air de les intriguer.

2/ explication et première étape de travail.

Je leur propose de concevoir une image liée à chacun des vers des poèmes choisis.

Chaque image nous proposera leur éclairage sur ce fragment de poème avec la contrainte de faire apparaître le vers en question à l’intérieur de l’image. Cela demande de la recherche sur le fond = qu’est ce qu’on va raconter, et ensuite viendra la question de la représentation = comment je construis mon image.

Je leur propose une méthode pour faire sortir des idées. Il faut du matériel pour démarrer la construction. Alors on décortique les mots un par un, puis on regarde les associations d’idées… Et on fait des listes : de ce que ça évoque, des formes, des matières, des sensations, des images, des souvenirs… On commence en quelque sorte par un atelier d’écriture ! »

Muriel Joya

20 heures d’intervention de mars à mai 2016 auprès de 34 secondes générales du lycée Aragon à Givors. Enseignante porteuse du projet : Sophie Lefebvre
Dans le cadre du dispositif Eurêka soutenu par la région Rhône-Alpes.

 

image02
© Muriel Joya