Sébastien Moullier • EHPAD • Strasbourg • épisode 1

« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier

Jeudi 24 novembre 2016,

« Il y a un an, à quelques jours près, j’entamais la réalisation du projet « Et nos souvenirs » à l’EHPAD ABRAPA Neudorf, un partage des souvenirs de douze résidents de l’établissement sous forme de portraits et restitutions d’entretiens.

Aujourd’hui, une fois de plus soutenu par la Ville de Strasbourg et par Stimultania dans le cadre de la Semaine Bleue, je débute la réalisation de ce qui pourrait être considéré comme une suite : « Et nos rêves ». C’est une invitation pour les résidents à évoquer leurs rêves d’enfants et d’une certaine manière, à se reconnecter avec les enfants qu’ils ont été.

Pour ce nouveau projet, j’ai préféré réaliser les portraits dans les chambres de résidents, cet espace qu’ils habitent, qu’ils s’approprient et accepter cet espace tel qu’il est, malgré les contraintes que cela représente. Des enfants interviennent dans ce projet, mais pour l’instant, je n’en dirai pas plus, préférant laisser votre imaginaire libre.

J’ai débuté « Et nos rêves » avec un résident qui m’est très cher : M. François Bur. J’ai rencontré François il y a quelques mois lors de la restitution publique d’« Et nos souvenirs » à la maison de retraite dans sa forme vidéo avec voix off. En réalité, dire que je l’ai rencontré n’est pas tout à fait juste, c’est plutôt lui qui est venu à ma rencontre. François, dans son fauteuil roulant, s’est approché de moi à la fin de la projection et m’a regardé tout en me prenant la main. Je doute de pouvoir oublier un jour ce que j’ai ressenti à ce moment. François a été victime d’un AVC il y a quelques années et ne peut plus communiquer verbalement, mais des mots, à cet instant, auraient été totalement superflus. J’ai ressenti son émotion et sa reconnaissance et, en tant qu’artiste, ce doit être la plus belle gratification que l’on puisse recevoir.

Je suis retourné voir François et son accompagnante Monique Burger à plusieurs reprises afin d’apprendre à le connaître, comprendre son histoire et éventuellement réaliser un projet avec eux deux dans le futur. Ainsi, en mettant en place le projet « Et nos rêves », il m’importait qu’il y participe et même qu’il soit le premier résident à y participer. La communication silencieuse de François n’a en aucun cas été un frein lors de l’entretien que j’ai mené dans un premier temps seul, puis avec Monique. Je compte encore réaliser cinq entretiens pour finaliser ce projet. Cinq, parce que la logistique est complexe, mais vous le comprendrez par la suite.

À suivre. »

Sébastien Moullier

Dans le cadre de la Semaine Bleue 2016, Ville et Eurométropole de Strasbourg

« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier
« Et nos rêves » Off, novembre 2016 © Sébastien Moullier

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *