Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix • Lycée • Obernai

TOURNAGE_101
Projet de film d’animation en Stop Motion au lycée agricole d’Obernai avec un groupe de Première et de Terminale option info-media © Les élèves avec Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix

Les mardis du 24 novembre 2015 au 23 mars 2016,

« Présentation du travail personnel des deux artistes-intervenantes, explication de la technique du Stop Motion, échanges autour du projet, recherches d’idées…

Écriture du synopsis. Les élèves se répartissent les différentes phases du récit ainsi que les personnages. Ils inventent la personnalité de chaque personnage : homme/femme, jeune/âgé, son style, une attitude ou un comportement…

Synopsis : Un bus circule dans la campagne. Des interactions se nouent entre les passagers et le chauffeur. L’ambiance est plutôt à l’irritation entre les différents personnages. Le bus est détourné jusqu’à un arrêt imprévu…

Conception du story-board. Les élèves se répartissent les différentes scènes. La schématisation permet de réfléchir au cadrage, au point de vue. Ce sont déjà les premières décisions qui auront un impact sur le tournage. Les esquisses sont complétées par des indications de tournage (échelle du plan, point de vue), des éléments de décors ou des accessoires qui tiennent une place importante. Enfin, c’est l’occasion de rédiger les dialogues.

La fabrication des décors commence. Après avoir effectué des recherches sur Internet sur les styles de bus, des styles vestimentaires pour constituer une base documentaire, la construction est lancée. Sièges de bus (structure et tissus), bus, personnages avec leur costume, décors… C’est un travail minutieux qui demande de la précision. La mise à l’échelle de chaque accessoire, des décors, des costumes et des personnages est importante pour donner une cohérence à l’ensemble du film.

La recherche des tissus demande des références par rapport au bus et aux différents styles attribués aux personnages. Cela demande aussi de l’imagination pour à la fois avoir une idée du décors fini et pour voir ce que l’on peut en obtenir en le transformant.

Les personnages commencent à prendre vie. Sous les doigts des élèves, pâte à modeler et argile s’allient afin de créer des visages… Le modelage dans le détail, la peinture, permettent de donner des expressions aux visage … et même au museau !

Puis c’est au tour des corps d’être fabriqués. Sur les conseils de Marion et Mélanie, nous utilisons du fil électrique, malléable et peu coûteux, pour faire la silhouette. Puis la glaise vient dessiner les muscles, et limite les mouvements aux articulations. Puis, pour étoffer le buste, rien de tel que du coton enveloppé dans du ruban adhésif !

Les corps ont permis d’échelonner les sièges et de vérifier les rapports de taille. Tous se sont répartis les tâches : modelage, couture, design…

Chercher les bonnes couleurs pour la peau, mais aussi les yeux en pensant à les harmoniser avec la couleur des cheveux, des sourcils, imaginer le maquillage. La pâte à modeler n’a pas uniquement servi aux personnages. Elle a également permis de créer des objets.

Les choses ont suffisamment avancé pour que l’installation du plateau et que le tournage commencent. On travaille l’expression du visage avec le contour des yeux et les sourcils. Puis on installe tout le monde dans le bus.

Il ne reste plus qu’à régler les aspects techniques des prises de vue.
Le logiciel permet de piloter l’appareil photo. Lorsque l’image nous semble bonne, les personnages bien placés, on prend la photo directement depuis l’ordinateur.
Le film est réalisé à 12 images par seconde, donc 12 photos à prendre pour réaliser une seconde de film. Durant le tournage les opérations de bricolage continuent. Il y a encore une route et une plage à créer. La mousse expansive est utile pour donner du volume sans peser trop lourd. Il faudra encore la travailler une fois sèche, puis la peindre. La plage prend forme, du sable a été collé dessus par soucis de réalisme.

La mise en lumière, l’installation du décors pour donner l’illusion d’un paysage au travers des fenêtres du bus, sont des étapes délicates. Il faut veiller à beaucoup de choses et s’assurer de la cohérence d’un plan à l’autre. Qu’il n’y ait pas eu de mouvements intempestifs du décors ou des personnages et que l’harmonie de la lumière demeure.

Personnages et décors sont positionnés face à l’appareil photo. Le cadrage est soigneusement défini pour donner le meilleur rendu. Les personnages sont déplacés au millimètre près et rien d’autre ne doit bouger. Surtout pas l’appareil photo. Il serait vraiment trop difficile de retrouver exactement le même cadrage. Et remettre exactement à la même place des éléments qui auraient bougé sans qu’on le veuille serait aussi une grande perte de temps. Ce qui signifierait qu’il faudrait recommencer à tourner la scène.

Une fois le tournage terminé, il faut passer au montage. Associer les photos pour en faire des séquences vidéo et les mettre dans l’ordre du récit. Ensuite il faut ajouter le son, caler les bruitages, les voix. Étalonner les séquences. Choisir un titre, faire un générique. Voilà un beau projet qui prend fin… »

 

Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix

45 HEURES D’INTERVENTION DE NOVEMBRE 2015 À MARS 2016 AUPRÈS DE 23 PREMIÈRES ET TERMINALES AU LYCÉE AGRICOLE D’OBERNAI. ENSEIGNANT : LAURENT BAZIRE
SOUTENU PAR LA DRAC ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE, LE MINISTèRE DE L’AGRICULTURE (POUR LA DIRECTION RÉGIONALE DE L’ALIMENTATION, DE L’AGRICULTURE ET DE LA FORÊT ALSACE), LA RÉGION ALSACE CHAMPAGNE-ARDENNE LORRAINE, LE LYCÉE AGRICOLE D’OBERNAI ET L’ACLS (ASSOCIATION DES ÉLèVES). Dans le cadre du Mois de l’autre 2016.
DSC_0653
Projet de film d’animation en Stop Motion au lycée agricole d’Obernai avec un groupe de Première et de Terminale option info-media © Les élèves avec Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix
DSC_0626
Projet de film d’animation en Stop Motion au lycée agricole d’Obernai avec un groupe de Première et de Terminale option info-media © Les élèves avec Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix
TOURNAGE_05
Projet de film d’animation en Stop Motion au lycée agricole d’Obernai avec un groupe de Première et de Terminale option info-media © Les élèves avec Marion Pedenon et Mélanie Vialaneix