#Workshop • Olivier Roller • Strasbourg

Week-end du 13-14 et 15 novembre 2015 – Stimultania Strasbourg (67)

Stimultania a accueilli en ses murs le workshop d’Olivier Roller, photographe portraitiste.

Connu pour ses portraits d’hommes et de femmes politiques, Olivier Roller a souhaité partager son travail avec 7 participants amateurs et professionnels de la photographie.

Durant ces trois jours, les questions du portrait, de la lumière et du rapport entretenu entre le photographe et son modèle ont été longuement abordées.

Après avoir découvert dans un premier temps le travail d’Olivier Roller à travers des photographies et des vidéos, les participants ont pris leur appareil photo pour découvrir l’univers du portrait et de l’autoportrait en lumière naturelle et artificielle.

Le premier jour, les participants étaient face à une commande particulière d’Olivier Roller : réaliser deux portraits de ce dernier dont l’une doit exposer son métier de photographe. Durant ce travail, les participants ont été confrontés à un exercice complexe, celui du rapport entretenu entre le photographe et son modèle.

Comment accueillir son modèle et surtout comment le mettre à l’aise face à l’appareil ? Existe-t-il des limites à ne pas enfreindre ? Peut-on tout demander à son modèle ? Dans un rapport à la fois professionnel et personnel, le photographe doit user du langage pour construire un lien presque intime avec son modèle pour que celui-ci retire son masque. Parce que le portrait est le fruit de ce binôme.
Dans un deuxième temps, les participants se sont penchés sur le portrait en diptyque, deux facettes complètement différentes d’une même personne.

Le workshop s’est terminé sur le travail de l’autoportrait qui a suscité de nombreuses questions notamment sur la place du sujet dans le cadre et sur ce que sont véritablement un portrait et un autoportrait. Simple photographie d’un visage ou bien véritable discours sociologique? Certains ont choisi de se prendre en photo dans des positions inhabituelles dans l’exposition, d’autres face à un réfrigérateur ou bien encore cachés derrière une main.
Ce workshop a permis de comprendre que le portrait d’aujourd’hui peut être classique ou bien au contraire briser les codes. C’est au photographe de tester les nombreuses possibilités afin de proposer au regardeur un portrait étonnement artistique.

Esprit © Maxime Faury
Esprit © Maxime Faury

 

Autoportrait © David Betzinger
Autoportrait © David Betzinger

 

Autoportrait © Swen de Pauw
Autoportrait © Swen de Pauw

 

 

Autoportrait © Alexandre Schlub
Autoportrait © Alexandre Schlub

 

Lumière étrange © Michel Lechten
Lumière étrange © Michel Lechten

 

In Situ © Monsieur Paparazzo
In Situ © Monsieur Paparazzo

Coup de projecteur : 
Stimultania met en vente le livre « Olivier Roller, regards sur 20 ans de portraits. Visage. mis à nu », édité par Chic Média et réalisé sous la direction de Bruno Chibane.

Prix : 49 € (40 € pour les adhérents de Stimultania, frais de port offerts)